Exprimer ses émotions pour être mieux à cheval.

Des événements, le retour de souvenirs d’enfance m’ont plongé dans un sentiment de tristesse.

C’est le jour de ma leçon d´équitation. Je vous précise que je débute l’équitation et je ne donne aucun conseil , je raconte ici uniquement ce que je vis avec les chevaux.

Comme d’habitude, je suis heureuse d’y aller. Je ne montre pas dans quel état d’âme je me trouve par pudeur.  Je panse mon cheval, je ne le possède pas mais mon amie me l’a confié  pour que je le travaille avec ma coach. Il est gentil et calme. Avec lui, je dois être ferme et je dois m’imposer.

Une fois par semaine, je suis avec lui.

Après un pansage méticuleux, nous rentrons , lui et moi dans la carrière. Il porte un licol éthologique.

Je commence la séance de travail.

 

Je débute toujours par une série d’excercices à pieds : flexion de l’encolure, déplacer les épaules, les postérieurs, le reculer.

Puis je le mets sur le cercle. Au bout d’un cours instant , mon cheval s’est mis en défense.

Il s’est mis à vouloir changer d’allure, à vouloir faire des cabrioles. Mes demandes étaient incompréhensibles pour lui. Je n’y pouvais rien sur le moment.

Mon coeur s’est accéléré. J’ai voulu sortir de la carrière. Ma coach est venue à mon aide , et elle m’a proposé de rester. Je ne pouvais pas rester , je lui disais que je ne me sentais pas bien.

Elle a pris les choses en main. Elle a donné la liberté à mon cheval. Il s’est exprimé. Il a galopé, il a changé de directions des tas de fois et Il galopait encore et encore autour de la carrière. Il débordait d’énergie.

Moi, spectatrice, la peur au ventre je m’en voulais de ressentir ça là maintenant. Je ne comprenais pas ce qui se passait pour moi et pour lui.

Quand il a commencé à ralentir , ma coach m’a invité à revenir au centre de la carrière. Mon cheval continuait à galoper . Avec son aide, je me suis concentrée sur ma respiration et je me suis sentie expirer profondément . Mon cheval s’est apaisé. Son allure a changé. Il tournait sa tête vers moi en me montrant son attitude «  puis-je revenir vers toi ma zone de confort ? »

Je reprenais confiance en moi en cet instant. Ensemble nous inspirions et nous expirions.

C’est à ce moment là, que je décidai de dire, de me confier, ici, au milieu de la carrière.

J’ai vécu un traumatisme, adolescente….

Le moment grave ….

Puis j’ai repris le cours de la séance , l´èmotion était sortie. J’étais apaisée, je me sentais vidée et un nouveau sentiment m’envahissait.

Cette séance m’a permis de m’apercevoir qu´une émotion de mon passé était un frein. Le cheval avait ressenti que je n’allais pas bien et il me l’a montré.

Je l’ai exprimé comme lui. Merci à mon cheval.

Merci à la bienveillance de ma coach et à celle de sa propriétaire.

Si les mots manquent aux émotions, le cheval m’a aidé à les exprimer.

Voici une citation qui me touche, merci Victor Hugo :

« Les mots manquent aux émotions »  Le Dernier Jour du condamné .(1829)

photo : Engin Akyurt ( Pixabay)

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s