Mes débuts. Équitation naturelle : prendre confiance .

horse animal
Photo by Pixabay on Pexels.com

Bonjour à vous, passionnés des Chevaux et du bien-être à Cheval

Depuis plusieurs jours, il pleut j’en profite pour me replonger dans mes notes que j’ai prise après chaque séance depuis 2013, l’année où j’ai commencé mon histoire avec les chevaux.

J’aimerai vous faire partager quelques unes de mes notes .

J’ai  commencé à m’offrir des cours d’équitation au Centre Hippique de la Forêt de Moulière.

Un des premiers chevaux que j’ai monté s’appelle Géronimo, un cheval gentil et qui a une grande expérience en club ;  débuter avec lui était pour moi l’idéal pour la sécurité et la confiance.

La séance est un cours d’équitation naturelle. Après un pansage minutieux, je conduis Géronimo jusque dans le manège. A l’époque, je débutais dans le monde équestre . Je manquais de confiance et je n’étais pas sûr de moi du tout. Gentil Géronimo respectueux, il m’accompagnait dans ma découverte .

 

La séance commence : suivant les instructions du moniteur, j’enlève le licol. Les autres cavaliers enlèvent le licol de leur chevaux. Nous rejoignons le moniteur près de la barrière. Tous ensemble, nous observons les comportements des chevaux entre eux. Nous apprenons ainsi à voir comment ils communiquent entre eux.  Notre moniteur attire notre attention sur la position des oreilles des chevaux. Il se fait l’interprète de tous les signaux corporels que les chevaux expriment dans le manège et entre eux :

– Le couinement d’intimidation, l’encolure haute, l’oeil mi-clos, les chevaux naseaux contre naseaux ect…

Après ce moment d’observation très passionnant, nous récupérons nos chevaux.

Je remets le licol à Géronimo.

Maintenant, nous commençons le travail à pieds. À côté de mon cheval, sur les consignes du moniteur, nous prenons les cavaliers et moi une profonde inspiration pour nous détendre et commencer le travail de détente, de relaxation. A l’aide de la voix du moniteur , je prends conscience de chaque partie de mon corps ici et maintenant à côté du cheval. Je refais le même exercice les yeux fermés. C’est intense ce moment-là, je respire profondément et je remarque que le cheval respire au même rythme que moi. Placée à côté de Géronimo, je pose mes mains, puis mon front et puis mon oreille sur différentes parties de son corps. J’entends son cœur, j’entends son système intestinal.J’apprécie sa chaleur, son odeur et donc j’apprends à connaître et à prendre confiance avec le cheval.

Ensuite pendant quelques instants, nous faisons des exercices de connexion à pieds avec la longe : capter son attention, lui déplacer ses épaules, le faire reculer, le faire marcher avec mes  yeux ouverts puis fermés.

Je prenais confiance en moi car je me félicitais de réussir ses exercices. La voix encourageante du moniteur me motivait.

La fin de la séance d’équitation naturelle est de monter à cru. C’était une belle expérience. Quel magnifique retour à la nature ! Se déplacer comme les Indiens à cheval ! Je me sentais confiante sur le dos de Géronimo. Un sentiment de liberté m’envahissait. Le bonheur était là pour moi, à cheval.

C’est dans ces moments de plénitude que je me disais, que je me promettais de continuer à monter à cheval pour mon bien-être et surtout d’apprendre à le connaître pour toujours le respecter.

« Le cheval est un bon maître, non seulement pour le corps, mais aussi pour l’esprit et le coeur. » Xénophon ( philosophe grec, disciple de Socrate)

3 commentaires sur « Mes débuts. Équitation naturelle : prendre confiance . »

Répondre à Annawenn Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s